Mise à jour :
3 juillet 2015

ADEVA Villebéon - Association de Défense de l'Environnement de Villebéon et des Alentours

413092 visiteurs depuis mai 2005
Villebéon, le samedi 21 octobre à 3h04

Lettre d'information de juin 2006 :

Des projets d'implantation d'éoliennes industrielles géantes ont été présentés au Conseil Municipal, qui a organisé des réunions d'information avec les propriétaires, l'ADEVA et le club CPN au cours desquelles les industriels ont présenté leur projet. Bien sûr, ceux-ci avaient pour mission de nous convaincre que ces installations ne nuiraient, ni à notre environnement, ni à notre santé et rapporteraient même de l'argent à la commune et aux agriculteurs. Pour notre part, nous avons pris contact avec différents organismes, associations, experts et personnalités pour nous informer et analyser les différents aspects d'un projet qui engage la commune pour 30 ans. Et là, nous avons pu constater que sous l'étiquette « écologique », « énergie renouvelable », « réduction des gaz à effet de serre » se cachaient toujours et encore « les gros sous ». Nous avons remis à la mairie un dossier circonstancié. A la suite de ces analyses, l'ADEVA a décidé de s'opposer à ce type d'installations qui dégraderaient notre vie quotidienne sans rien apporter de notable à la commune.

L'impact visuel énorme défigurerait de façon irréversible le paysage. Chaque éolienne est un monstre porté par une tour de 4 mètres de diamètre et de 100 mètres de haut, 145 mètres à l'extrémité des pales, soit 5 fois la hauteur du clocher de notre église ! Signalée aux avions par des feux à éclat 24 heures sur 24, c'est une véritable installation industrielle (1000 tonnes de béton pour ses fondations), visible au moins à 20 kilomètres à la ronde.

L'impact sonore serait aussi important : à 500 mètres, limite théorique d'installation, les éoliennes font encore le bruit d'un lave-vaisselle en fonctionnement quasi-permanent. L'Académie de Médecine vient d'ailleurs de mettre en garde contre l'impact du bruit des éoliennes sur la santé et recommande de ne pas en installer à moins de 1,5 kilomètre des habitations ; cette distance condamne en elle-même tout projet à Villebéon.

D'autres impacts négatifs seraient notables : la dépréciation du patrimoine immobilier, le risque de brouillage de la réception de la télévision, la destruction de nombreux oiseaux. Le lendemain de l'émission de France 3 consacrée au projet d'éoliennes à Villebéon, nous avons été contactés par un acheteur immobilier potentiel qui nous a fait part de son intention de renoncer à son achat sur Vaux-sur-Lunain (vous pouvez consulter son e-mail sur notre site).

Les retombées locales seraient extrêmement faibles : l'électricité produite ne profiterait pas au village, la taxe professionnelle ne représenterait que 2 à 3% du budget communal, aucun emploi ne serait créé localement.

On peut être favorable à l'énergie éolienne, mais pas à proximité immédiate des habitations et c'est pour cela que l' ADEVA s'oppose à ces projets. Cette opposition de l'ADEVA n'est pas de pure forme : il suffit de s'opposer à ces projets pour qu'ils ne se réalisent pas. Il n'existe aucun moyen juridique coercitif pour nous l'imposer et leurs promoteurs n'ont aucune envie de se développer en milieu hostile. Si l'opposition locale est claire et, a fortiori, si elle est soutenue par la Mairie, aucun projet ne pourra se réaliser.

Non à l'éolien industriel Recherche Haut de page Contact À propos du site