Mise à jour :
3 juillet 2015

ADEVA Villebéon - Association de Défense de l'Environnement de Villebéon et des Alentours

417283 visiteurs depuis mai 2005
Villebéon, le samedi 16 décembre à 13h41
Publié le 4 juillet 2008
Tous droits réservés
Merci d'acheter le journal
Logo du Parisien

Le Creusot (Saône-et-Loire)

Comme « le Parisien » et « Aujourd'hui en France » l'avaient révélé le 24 juin, Nicolas Sarkozy a profité de sa visite au Creusot pour annoncer un second réacteur EPR* en France. Anne Lauvergeon, présidente d'Areva, a confié que son groupe allait injecter 70 M pour augmenter la capacité de l'aciérie d'ArcelorMittal, et aussi 70 M dans la forge du Creusot. Notre objectif est de réaliser au Creusot les éléments de 2,5 EPR par an, a-t-elle affirmé. Le chef de l'Etat a justifié le développement de ces réacteurs de nouvelle génération qui remplacent une centrale à gaz avec une économie de 2 milliards de m3 de gaz par an. Il a aussi plaidé pour que tous les pays du monde puissent accéder au nucléaire civil. Y compris l'Iran, a-t-il affirmé, après avoir épinglé les Verts qui, à ses yeux, n'ont pas mesuré l'importance de l'énergie nucléaire pour relever le défi de l'après-pétrole. Ce ne sont pas les éoliennes ni le photovoltaïque qui vont remplacer l'électricité nucléaire, a-t-il ajouté, soulignant que Le Creusot offre un savoir-faire unique pour la confection des gigantesques pièces qui font une centrale nucléaire.

Alain Bolery

* Réacteur pressurisé européen. L'EPR est une centrale nucléaire surpuissante de 1 650 MW qui produit 22 % d'électricité en plus et 30 % de déchets en moins qu'un réacteur standard.

Article du Parisien du 4 juillet 2008
Non à l'éolien industriel Recherche Haut de page Contact À propos du site