Mise à jour :
3 juillet 2015

ADEVA Villebéon - Association de Défense de l'Environnement de Villebéon et des Alentours

417283 visiteurs depuis mai 2005
Villebéon, le samedi 16 décembre à 13h42
Publié le 22 juillet 2008
Tous droits réservés
Merci d'acheter le journal
Logo de l'Est Républicain

Pale brisée sur une éolienne

BAR-LE-DUC. - Samedi, en fin d'après-midi, des débris de l'extrémité d'une pale ont été retrouvés au sol à environ 150 m d'une des éoliennes du parc de Viller, à Erize-la-Brûlée, dans la Meuse. Un mystérieux incident qui n'a fait ni victime ni dégât.

C'est le maire d'Erize-la-Brûlée, Charles Purson, qui a prévenu la préfecture de la Meuse et la Protection civile vers 19 h 15.

A 19 h 45, l'équipe de permanence de la Société Française d'Eoliennes, exploitant du parc, est intervenue pour arrêter l'éolienne.

Dès dimanche, des représentants de la direction de la Française d'Eoliennes étaient présents sur les lieux.

Le débris le plus gros pèse 50 kg !

Une trentaine de débris ont été retrouvés éparpillés. Ils sont composés essentiellement de fibre de verre. Le morceau le plus important pèse une cinquantaine de kilos pour une longueur de 5 mètres environ.

Une enquête est en cours pour déterminer les raisons de cet incident.

Il y a actuellement près de 2.000 éoliennes en fonctionnement en France.

Ce type d'incident technique, rarissime, n'a jamais fait de victime ni occasionné de dégâts matériels significatifs.

Avec 115 MW en exploitation en 2007, La Française d'Eoliennes se situe parmi les premières sociétés indépendantes de production d'énergie verte en France. La Française d'Eoliennes est notamment exploitant des sites de la Voie Sacrée dans la Meuse (54 MW), et des sites de l'Argonne et des Côtes-de Champagne dans la Marne.

Non à l'éolien industriel Recherche Haut de page Contact À propos du site