Mise à jour :
3 juillet 2015

ADEVA Villebéon - Association de Défense de l'Environnement de Villebéon et des Alentours

417284 visiteurs depuis mai 2005
Villebéon, le samedi 16 décembre à 13h59
Publié le 5 juin 2008
Tous droits réservés
Logo

La vraie puissance des énergies renouvelables

Quand j'entends parler de l'énergie développée par les énergies renouvelables et en particulier les éoliennes, j'ai l'impression de me retrouver aux tout débuts de la Hi-Fi, quand les producteurs de matériel essayaient de prouver leur supériorité sur la concurrence à grand renfort de watt crêtes alors que l'unité officielle de puissance d'un amplificateur est le watt efficace. La différence entre les deux est de 30 % environ.

C'est exactement ce qui se passe quand on vous parle de l'énergie générée par un parc d'éoliennes ou de panneaux photovoltaïques. On vous parle de sa puissance maximale à pleine puissance pour les éoliennes, ou exposés au maximum d'ensoleillement pour les panneaux photovoltaïques. Malheureusement, le pourcentage de temps pendant lequel une éolienne est utilisable dans l'année ne dépasse pas 25 % ! Car il faut l'entretenir et elle ne peut fonctionner ni par vent faible ni par vent très fort. Quant aux panneaux photovoltaïques, leur rendement diminue avec la température (si, si !), ils ne "voient le soleil" que quand il est présent, c'est-à-dire le jour seulement, quand il n'est pas masqué par les arbres ou les bâtiments qui l'entourent et pas quand il est masqué par les nuages ou un ciel voilé. C'est dire que là aussi ça ne dépasse pas les 25 % de la puissance maximale annoncée !

Autre manière de vous présenter les performances de ces équipements, vous en exprimer la puissance, supposée flatteuse, en terme de nombre de foyers ou de familles que le dit équipement est capable d'alimenter. Comme s'il existait une famille ou un logement standard dont on pourrait mesurer les besoins en énergie, identique au nord comme au sud ! Sachez que la production d'énergie prévue être produite par le parc photovoltaïque français en 2020, dans le cadre du Grenelle de l'environnement, est censée être de l'ordre de 5,4 GW ce qui ne dépasserait pas le 1 % de la consommation française mais par contre alimenterait de l'ordre de 2,5 millions de foyers français. Ça nous met le foyer français à 2,2 kW, l'équivalent d'un fer à repasser ! On peut également en conclure que le foyer français que l'on prend en référence est en fait un consommateur minuscule puisque 2,5 millions d'entre eux ne consommeraient qu'un pour cent de notre production électrique.

Tout ceci montre comment l'information dans le domaine énergétique est biaisée par ceux qui veulent imposer ces modes de production et exclusivement ceux-là, avec la complaisance des médias, trop contents de pouvoir être dans l'air du temps sans faire l'effort d'une pensée critique.

Entendons-nous bien, il est absolument nécessaire de développer ces énergies dont nous aurons inévitablement besoin, malheureusement, d'ici une ou deux décennies. Par contre, à court terme, le recours aux seules énergies renouvelables et en particulier l'éolien et le photovoltaïque ne saurait suffire à satisfaire les intenses besoins d'énergie que l'accroissement des populations, le développement économique des pays émergents et les modifications de mode de vie vont susciter.

ÇaDérange

Non à l'éolien industriel Recherche Haut de page Contact À propos du site