Mise à jour :
3 juillet 2015

ADEVA Villebéon - Association de Défense de l'Environnement de Villebéon et des Alentours

417432 visiteurs depuis mai 2005
Villebéon, le dimanche 17 décembre à 16h41
Publié le 13 juin 2008
Tous droits réservés
Merci d'acheter le journal
Logo du Courrier Cauchois

BRACHY (76)

Parc éolien : le maire s'explique

Même si je suis écologiquement pour l'éolien, il convient de ne pas faire n'importe quoi : la position de Christophe Leroy, maire de Brachy, est donc claire : La municipalité en place depuis mars ne cautionnera pas les nuisances actuelles et à venir.

La goutte qui aura fait déborder le vase est tombée samedi dernier, avec une inauguration de la société Nordex bien secrète (la presse n'était pas non plus conviée), à laquelle assistaient l'ancien maire Robert Leseigneur et quelques propriétaires.

Pas conviée, la municipalité de Christophe Leroy avait de toute façon statué et décidé de ne pas y assister.

Ces samedi 14 et dimanche 15 juin, la municipalité n'assistera pas plus aux journées européennes de l'éolien pour lesquelles le parc brachetais sera ouvert.

La conférence de presse donnée par Christophe Leroy, en présence d'Eliane Joulin, 3e adjointe, et d'Alain Lavisse, élu, a fait ressortir les revendications suivantes :

Ce qui gêne la municipalité de Christophe Leroy, c'est surtout que, sur la seule décision de l'équipe précédente, le projet a vu le jour et une zone constructible a ainsi été occultée.

Pour la municipalité actuelle, la proximité des habitations est une grave erreur : Les éoliennes ont leur place, mais ailleurs.

La sécurité routière sur la route Brachy - Luneray en est affectée : les automobilistes sont distraits par les éoliennes, se garent n'importe où pour s'arrêter.

Le cadre de vie est assurément troublé, et Alain Lavisse se réfère à une réflexion de Nicolas Hulot, écologiste soit mais qui affirme qu'il ne faut tout de même pas miter le paysage français.

Enfin, dernier point soulevé, le prix de rachat par EDF fixé selon la loi de 2006 à 82 € le MW, ce qui fixerait les bénéfices à un minimum de 860.000 € pour 2008. Pas si mal quand on sait que durant la semaine du 8 au 15 juin, les éoliennes ont tourné à 10 % de leur capacité.

La conclusion faite par Mme Joulin mériterait d'être vérifiée : l'éolien serait en fait destiné à l'exportation.

Le parc éolien de Brachy ne fait donc pas l'unanimité de la population, et le feuilleton La colère à l'ombre des pales n'en est certainement qu'à ses débuts.

Non à l'éolien industriel Recherche Haut de page Contact À propos du site